Le Conseil de l´Ordre des Médecins de Polynésie française a été institué par la délibération 2004-42 APF du 19 février 2004.

Dotée de la personnalité civile, c'est une institution de droit privé à qui sont conférées des prérogatives de puissance publique.

A ce titre, il fait obligation d'inscription de tout médecin exeçant en Polynésie, il veille au maintien des principes de moralité, de probité, de compétence et de dévouement indispensable à l'exercice de la médecine.

Composition du conseil :

Le Conseil est composé de douze membres titulaires et de douze membres suppléants. Les conseiller sont élus tous les médecins inscrits au tableau de l’Ordre des médecins de Polynésie française. Le mandat des conseillers est de six ans et le renouvellement se fait par tiers.

Sont éligibles les médecins inscrits au tableau à la condition :

  1. de posséder la nationalité française ou d’être ressortissants  de l’un des Etats membres de la Communauté européenne ou d’un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen.
  1. d’être inscrit à l’Ordre des médecins de la Polynésie française depuis au moins 3 ans.
 
Chaque associé d’une Société civile professionnelle demeure individuellement électeur et éligible au conseil de l’ordre sans que la société  soit elle même électrice ou éligible (toutefois le conseil ne peut comprendre des associés d’une même société dans une proportion supérieure à un tiers de ses membres).
 
Ne sont pas éligibles pendant trois années les médecins qui ont fait l’objet d’un avertissement ou d’un blâme, sont définitivement exclus les médecins ayant fait l’objet d’une interdiction d’exercer la médecine temporaire ou avec sursis ou encore d’une radiation disciplinaire (sanction définitive).
 
La fonction de membre titulaire et la fonction de membre suppléant de la chambre de discipline sont incompatibles avec celle de membre titulaire du Conseil de l’ordre des médecins de Polynésie française.
 
Les conseillers sortants sont rééligibles sous réserves des mêmes conditions que ci-dessus définies.